05 49 29 69 69 - Contact

Entretien avec Anaïs MORICHON

Anaïs, lors de la 1ère manche de la Coupe de France de cyclo-cross à Gervans le 09 octobre, tu as terminé 2ème junior et 7ème du scratch avec les Élite Dames. Racontes-nous comment s’est déroulée ta course.
Je ne m'attendais pas à être avec le groupe de tête au début. Je suis contente de ma course malgré le dernier tour. Je me suis mal placée pour le sprint, mais pour ma première Coupe de France, je suis vraiment satisfaite.
 
Tu as vraiment fait la course, tu n’as pas hésité à accélérer, et cela t’as peut-être coûté un peu d’énergie dans le final. As-tu le sentiment que tu aurais pu faire mieux ?
Mon objectif pour cette Coupe de France était de faire dans le top 10. Non, je ne pensais pas faire mieux que ça, j'ai atteint mon objectif donc je suis contente.
 
Avant la compétition, dans quel état d’esprit étais-tu ? Tu pensais être à ce niveau ou as-tu était surprise ?
On va dire que j’étais assez détendu au départ. J’essayais de ne pas trop me poser de question comme c’était la première de la saison. Je voulais voir comment ça allait se passer. Oui, c'est vrai que j’étais quand même surprise de ma forme. Pour l'instant, ma condition est plutôt bien.
 
Ta performance à Gervans t’a permis de gagner ta place en équipe de France pour les Championnats d’Europe qui auront lieu en France à Pontchâteau. Tu dois être très heureuse, non ?
Oui je suis vraiment contente, c'est une première pour moi et on verra ce que cela va donner là-bas.
 
Tu savais certainement que tu jouais ta place en équipe de France sur cette course, as-tu ressenti une pression particulière ou supplémentaire ?
Non je ne stressais pas spécialement pour ça mais je savais qu'il fallait faire une bonne place pour pouvoir aller en équipe de France.
 
Le fait que les Championnats d’Europe se déroulent dans son pays, est-ce une motivation supplémentaire ? Et quelles seront tes ambitions ?
Je n'ai pas trop d’ambition pour l’instant car c'est ma première avec l’équipe de France et je ne sais pas trop comment cela va se passer. Mais je suis vraiment contente que cela se passe en France, cela me motive encore plus.
 
Tu n’avais donc jamais été sélectionnée en équipe de France ?
Non jamais. J'ai juste été sélectionnée en équipe de France B pour faire une Coupe du Monde de cyclo-cross qui se déroulait à Lignières en 2015.
 
Tu as connu un début d’année 2016 compliqué, on a l’impression que le fait d’avoir changé de club en milieu de saison t’a relancée, est-ce ton avis également ?
Oui, je n’étais plus trop motivée à une période pour faire du vélo. Ce n’était vraiment pas facile pour moi, mais le faite d’être rentrée dans la DN17 Poitou-Charentes m'a vraiment changé les idées.
 
Peux-tu nous parler des difficultés que tu as rencontrées ?
J’étais la seule fille en Limousin et je m’entraînais toute seule. Je n’avais plus trop la motivation pour faire du vélo en plus de mes études. J’avais beaucoup de mal à faire du vélo là-bas, car je suis la seule sportive et je suis interne donc ce n'est pas facile. Cela a vraiment été compliqué pour moi.
 
Comment s’est passé ton intégration au sein de la DN17 Poitou-Charentes ?
Mon intégration s'est très bien passée, les filles sont géniales. Il y a une très bonne entente avec les filles, elles nous apportent beaucoup de conseils pour les Coupes de France sur route. Grâce à elles, j’ai vraiment repris goût au vélo.
 
Tu es au pôle espoirs du Limousin, est-ce le type de structure idéal pour progresser ?
Oui, j'aime beaucoup. Cela va faire 2 ans que j’y suis maintenant, et j'adore m’entraîner là-bas malgré que je sois la seule fille. C'est vrai que c’est une très bonne structure pour progresser.
 
Cela te permet notamment d’être au contact de très bons espoirs, qu’est-ce que cela t’apportes et quelle est l’ambiance entre vous ?
J’ai vraiment une très bonne entente avec les garçons, il me donne de très bons conseils et je ne pourrai que progresser grâce à eux.
 
Au niveau entraînement, quelle est ta semaine « type » ?
Lundi et vendredi sont mes jours de repos. Le mardi et le jeudi, je fais 45min d'home trainer dans mon lycée car je suis interne. Puis le mercredi, je vais à guéret pour m’entraîner avec le pôle.
 
Qui est ton entraineur et comment se passe votre collaboration ?
Cela se passe très bien. Cela ne fait pas longtemps que Julien BOLOTA est mon entraîneur, mais franchement, je suis vraiment contente de l’avoir. Il m’aide beaucoup pour commencer ma saison de cyclo-cross, j'ai vraiment confiance en lui, et pour l'instant, je pense que c'est bien parti.
 
Quelle est ton approche par rapport à la pratique du cyclo-cross ? Est-ce ta discipline principale ou un moyen de préparer le reste de la saison ?
Oui, c'est ma discipline principale. Je voyais mon frère sur les manches de cyclo-cross quand je n’étais encore que minime et il m’a vraiment donné l'envie de pratiquer cette discipline. J'ai commencé les cyclo-cross en cadette 1, et lors de ma première Coupe de France, je garde un très bon souvenir puisque j’ai fait 3ème.
 
Qu’est-ce que t’apportes la pratique de la route pour le cyclo-cross ?
La saison de route me sert beaucoup pour préparer au mieux les saisons de cyclo-cross.
 
Ta saison de cyclo-cross démarre en en tout cas très bien, et cela semble de bon augure pour la suite. Quels sont tes objectifs ?
Mes objectifs étaient de pouvoir faire les coupes du monde et le championnat d’Europe. Pour ce qui est du Championnat de France qui se déroulera à Lanarvily, je vise le titre. Je sais qu'il faut que je me prépare sérieusement pour atteindre cet objectif et je compte bien me donner à fond.
 
Et sur la route, as-tu des objectifs particuliers pour la saison prochaine ?
Non, pour l'instant je n'en ai pas vraiment, je me concentre plutôt sur ma saison de cyclo-cross.
 
Lors de nos entretiens avec nos « Cyclistes du mois », nous terminons toujours par nos 2 questions traditionnelles. Tout d’abord, quelle est la course qui te fait vraiment le plus rêver ?
J'aimerais beaucoup parvenir à faire le championnat du monde.
 
Et enfin, quel est ton rêve en dehors du cyclisme pour les années futures ?
Je n'en ai pas spécialement.
 

Commentaires

N'hésitez pas à laisser votre avis
(aucun)
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer