05 49 29 69 69 - Contact
Le BC Niortais a organisé le 01 mai, le 1er Championnat Régional BMX en Poitou-Charentes. Pour revenir sur cet évènement, nous avons décidé d’aller à la rencontre de 3 "acteurs", licenciés du club et qui avaient des rôles bien différents lors de cette journée.
Nicole BOURDIN, la Présidente du club, nous parle de l’organisation, Géraldine CHAUVIN, Arbitre, nous explique son rôle de Juge à l'arrivée, et Victor GROLLEAU, engagé dans la catégorie Minimes, nous raconte son podium.
 

Nicole Bourdin - Présidente du club

Comment s’est déroulé le Championnat Régional ?
Très bien. Nous avons eu beau temps, et même si cela était une première, les pilotes ont répondu présent puisque nous avions plus de 230 engagés. Avec les accompagnateurs, nous avions au moins 800 personnes sur l’évènement, et les spectateurs ont vu de belles courses.
 
Comment avez-vous été choisi pour cette organisation et est-ce que cela a été plus difficile à mettre en place qu’une épreuve classique ?
En fait, la réglementation nationale a évolué cette année puisque pour participer au Trophée de France, ou au Championnat de France, les pilotes doivent absolument prendre part au Championnat Régional. Comme il n’y avait pas de candidat pour organiser le Régional, les responsables de la Commission Régionale nous ont contacté puisque notre épreuve était à une date opportune, et nous avons accepté.
 
Cette organisation ressemblait à nos épreuves classiques puisqu’il s’agissait d’une épreuve support, ouverte à tous, comme si cela avait été une manche du Challenge Régional. La seule crainte que nous avions, c’était le taux de participation puisqu’il s’agissait d’une première.
Pour le reste, nous avions l’habitude. Au niveau du budget, cela représente environ 1 000 € de frais fixes avec comme principales dépenses les postes sécurité, avec les secours, et les récompenses. Concernant les récompenses, cela était également plus important qu’une épreuve classique puisque nous avons offert une coupe au premier et des médailles, avec 20 catégories à récompenser. En effet, une épreuve BMX regroupe des compétiteurs de 6 ans et moins jusqu’aux plus de 30 ans, et qu’en plus il y a des classements distincts filles et garçons.
Mais c’est normal de récompenser les pilotes, c’est aussi une source de motivation.
 
Un mot sur les bénévoles qui vous ont aidé ?
Nous avons une équipe de 10/12 bénévoles permanents qui travaillent pour faire fonctionner le club. Pour l’épreuve en elle-même, cela représente plus de 20 personnes. Nous avons des personnes qui aident au montage et démontage, qui officient pour les buvettes, d’autres pour arroser la piste et balayer les virages.
 
On sent une bonne émulation au sein de notre club, on fonctionne en commission depuis cette année avec un responsable pour chacune. Nous avons par exemple une commission piste, secrétariat, communication, restauration, sono, …
Les postes sont définis et cela a très bien tourné.      
 
Au niveau sportif, vos pilotes ont-ils été à la « hauteur de l’évènement » ?
Oui, tout à fait. Mais lorsque l’on regarde les résultats du club, il faut les ramener au nombre de participants. Nous avions 34 engagés quand certains clubs en présentaient le double donc on ne peut pas avoir le même nombre de podiums.
Nous pouvons parler de notre entraineur, Alexis CALLE, qui est 2 fois sur le podium. En minimes Victor GROLLEAU se classe 3ème juste devant Melvil CHAUVIN. Nous avions également Jérôme RICHARD qui aurait pu faire un podium, mais malheureusement, il était blessé. Il a participé parce qu’il le fallait mais il n’a pas pu défendre ses chances.
Voilà, j’espère que je n’ai oublié personne, car quand on organise, ce n’est pas évident de suivre le déroulement des courses.
 
Seriez-vous prête à renouveler l’expérience, et si oui, voyez-vous des choses à faire évoluer ?
Oui pourquoi pas. Nous sommes très satisfaits de l’épreuve et du nombre de participants. Nous allons faire prochainement une réunion, à la fois pour débriefer l’organisation afin de voir ce qui a fonctionné et ce que nous pouvons améliorer, mais aussi pour faire les comptes financièrement. Si l’aspect financier est positif, à voir peut-être que nous pourrions l’organiser sous forme de Championnat la prochaine fois.
 
Cette organisation a également permis de faire venir des élus. La Mairie de Niort était représentée tout comme le Comité Régional et le Comité Départemental. Les élus ont été impressionnés, notamment pour les finales, car ça va vite et c’est spectaculaire.
Pour conclure, je dirais que c’est plutôt positif.
 

Géraldine Chauvin - Juge à l'Arrivée

Quel était votre rôle lors du Championnat Régional ?
J'ai officié en tant que « juge à l'arrivée ». C’était la 1ère fois que j'occupais cette fonction. Le président de jury m'a donné des conseils et j'étais accompagnée d'un autre juge à l'arrivée avec plus d'expérience. A l'arrivée des pilotes, il y a 3 groupes de 2 arbitres d'arrivée. Dans ce binôme, l'un des 2 « aboie », il est face à l'arrivée, il donne les numéros des plaques à son binôme qui le note sur une feuille, ce dernier est dos à l'arrivée pour ne pas être déconcentré. Moi, en tant que juge d'arrivée, je récupère les feuilles de ces 3 binômes et vérifie l'ordre d'arrivée des pilotes inscrites sur les feuilles avec les pilotes qui attendent devant des numéros (tels que sur la photo ci-contre). C'est à moi de remettre dans l'ordre les pilotes s'ils se sont mal positionnés devant ces numéros et je donne ensuite mes feuilles à une personne relai qui les transmet au secrétariat de course.
 
Combien faut-il d’arbitre sur une épreuve BMX et comment sont-ils répartis ?
Une course ne pourra avoir lieu sans la présence d’un minimum de 20 arbitres :
- 1 président de jury
- 1 adjoint au président de jury
- 1 arbitre grille/départ
- 1 starter
- 3 arbitres de pré - grille
- 3 arbitres de piste
- 6 arbitres d’arrivée
- 2 juges à l’arrivée
- 1 arbitre responsable secrétariat
- 1 arbitre adjoint au secrétariat
 
Pourquoi et comment êtes-vous devenu arbitre ?
J'accompagne très souvent mon fils à ses courses de BMX et au lieu de rester au bord du terrain, j'ai voulu m'investir sur le terrain ! Cela m'a permis de mieux comprendre le règlement de ce sport. Et il faut rappeler que sans arbitres il n’y aurait pas de compétition.
C'est donc un moyen d’apporter une contribution active au bon déroulement des compétitions.
 
Il n’est jamais évident d’arbitrer, quelles sont les principales difficultés rencontrées en BMX ?
Les principales difficultés rencontrées est de « fliquer » certains pilotes et même certains parents qui ne veulent pas respecter les consignes… C'est quand même dommage d'en arriver à élever certaines fois la voix pour se faire obéir… Il nous est même déjà arrivé qu'un père nous engueule parce qu'il ne supportait pas qu'on donne des ordres à son fils… Il arrive fréquemment que certains parents viennent jusqu'aux pré-grilles et gênent le travail des arbitres ou traversent la piste quand leurs enfants tombent en pleine course.
 
Est-ce une responsabilité qui vous plaît ?
C'est une responsabilité qui me plaît car il y a une bonne ambiance dans le corps arbitral ! En plus d'apprendre le règlement du BMX, cela permet aussi d'échanger avec les autres parents des autres clubs. Le BMX est pour moi une 2ème famille !!!
 

Victor GROLLEAU - 3ème en Minimes

Raconte-nous ton podium au bout d’une longue journée… Tout d’abord, pour sortir des manches, cela est-il passé facilement pour toi ?
Oui j'ai fait de bonnes manches, deuxième aux deux premières et premier à la troisième manche. En général, pendant les manches, je ne suis pas totalement à fond pour garder de l'énergie pour les phases finales.
 
Ensuite les quarts, puis les ½ finales, comment cela s’est déroulé ?
Les quart et demi se sont bien passés aussi, et je me place deuxième aux 2 courses.
 
Donc tu accèdes à la finale, est-ce que tu l’abordes d’une manière différente et peux-tu nous détailler ta course ?
J'aborde la finale d'une manière différente : je me concentre beaucoup et je sais que de très bons pilotes roulent avec moi. J'étais au couloir numéro 3, c'est mon préféré. Je me suis concentré sur ma position et mon premier coup de pédale. J'ai essayé de faire au mieux malgré quelques erreurs techniques notamment en 2ème ligne.
Finalement, je passe la ligne d'arrivée en troisième position.
 
Ce podium te satisfait ou envisageais-tu de devenir Champion Régional ? 
Oui, ce podium me satisfait, sachant qu'avant la course, je ne pensais pas forcément y être même si j'en avais très envie.
 
La semaine suivante, tu étais à Saintes pour les 2ème et 3ème manches du Challenge France, tu fais une finale le samedi, cela a été un bon week-end pour toi ?
Je suis content de ma journée du samedi, j'accède à la finale et je termine 6ème. Par contre, le dimanche, avec la fatigue et des erreurs techniques en quart, le résultat n'est pas à la hauteur de ce dont j'étais capable et de ce que j'espérais.
 
Quels sont tes prochains objectifs ?
Continuer à progresser et faire de bons résultats au Trophée de France de Golbey en juin, puis aux grosses courses de 2017 : indoor, Coupe d'Europe, Challenge France.
 

Commentaires

N'hésitez pas à laisser votre avis
(aucun)
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer