05 49 29 69 69 - Contact

Entretien avec valentin ferron

Valentin, tu es Junior 2ème année, depuis combien de saison prends-tu part à des compétitions ?
J'ai commencé le vélo très jeune en école de vélo grâce à mon père qui m’a donné envie d'en faire. Ma première licence date de 2004, j'ai commencé en même temps que mon copain Valentin COITEUX.
 
Connais-tu le nombre de victoires / podiums que tu as obtenus depuis tes débuts ?
Bien-sûr ! Je tiens à jour un petit carnet dans lequel je note tous mes résultats depuis mes débuts. A ce jour, j'ai donc 76 victoires et 123 podiums au compteur.
 
Justement, parlons de victoires… tu as remporté les 2 premières épreuves de ta saison (Gourgé & Châtellerault) : pensais-tu arrivé en si bonne forme en début de saison ?
J'ai bien préparé ma saison lors d'un stage en Espagne avec la U19 B'twin Racing Team (structure que j’ai intégré la saison dernière). Durant ce stage j'ai réalisé de belles performances sur des tests à l'effort, je savais donc que je serais prêt pour ce début de saison. De plus avec mon entraîneur Nicolas Boisson un petit pic de forme était prévu pour ce début de saison car j'ai enchaîné avec des belles courses comme la Bernaudeau et la route d'Eole.
 
Tu as d’ailleurs enchainé avec une 9ème place sur la Bernaudeau Junior (course internationale), on a pu te voir à l’attaque dans le final, cette place est-elle une satisfaction ou est-ce qu’elle laisse un goût amer ?
Je suis forcément un peu déçu de cette place mais je n'ai pas de regrets car j'ai tenté et Tanguy TURGIS était un cran au-dessus ce jour-là. Il ne m'a pas manqué grand-chose pour que je l'accompagne dans le dernier tour mais j'étais juste physiquement... je suis donc arrivé avec le contre.
 
Puis tout fraîchement tu viens de remporter la Flèche Ardéchoise (Nationale Junior par étapes) après avoir remporté la 1ère étape en solitaire : comment as-tu géré le fait d’être leader lors du 2ème jour ?
J'ai été bien épaulé par Valentin COITEUX et Nicolas RETAILLEAU qui ont roulé pour moi le dernier jour. Dans le final j'ai pris mes responsabilités en attaquant car je ne voulais pas subir la course mais plutôt en être acteur. Du coup je termine 3ème de l'étape l’après-midi, et après ma 3ème place sur le contre la montre du matin je remporte ainsi le classement général.
 
Autrement, nous avons pu voir ta première sélection en Equipe de France Junior en tant que remplaçant pour Paris-Roubaix. Comment as-tu appris la nouvelle, est-ce que Julien THOLLET (sélectionneur Juniors) t’as contacté ?
J'ai été étonné d'apprendre la nouvelle par DirectVélo, à ce jour il ne m'a pas encore contacté. Mais bien évidemment je serais très heureux de porter ce maillot au moins une fois dans ma vie.
 
De manière plus globale, quels sont tes principaux objectifs cette saison ?
J'ai déjà réalisé l’un d’entre-eux, c'était celui de remporter la Flèche Ardéchoise, ensuite j'ai coché le championnat régional, organisé par mon club, et le championnat de France qui est à domicile cette année.
 
Justement le Championnat de France : 5ème quand tu étais Cadet  en 2013, 13ème en Junior 1 l’année dernière… Est-ce que le circuit du futur championnat à Civaux te convient ?
J'habite à 5 kilomètres du circuit, je l'ai déjà fait quelques fois à l'entraînement, c'est un circuit usant qui me plaît bien. Actuellement je suis en forme, mais le championnat a lieu dans  4 mois, il peut se passer beaucoup de choses d'ici là.
 
En 2016 c’est également l’année du BAC pour toi, arrives-tu à jumeler le cyclisme et les études comme tu le souhaites ?
Pour l'instant j'arrive à concilier le sportif et le scolaire, je suis un élève sérieux en classe, du coup, je passe moins de temps à réviser ce qui me libère du temps pour le vélo. Après, l'année prochaine, je pense que cela sera un petit peu plus compliqué.
 
A quoi correspond une « semaine type » avec Valentin FERRON ?
Je suis en terminale Scientifique dans un lycée « normal » (sans aménagement d’horaires), j'ai donc cours du lundi au vendredi mais je bénéficie d'un emploi du temps correct pour aller rouler.  Ainsi je peux m’entrainer  le mardi matin (1h30), le mercredi après-midi  avec des cyclistes qui sont à l'internat avec moi comme mon coéquipier Valentin COITEUX, le cadet Kylian POMPADOU, Louis MASSE ou encore un copain qui marche bien en UFOLEP Mathieu CHARRE. Je fais également une petite sortie de 1h30 le jeudi soir où je place parfois des intensités. Ensuite le samedi je réalise un « déblocage » et les courses ont principalement lieu le dimanche.
 
Cela fait deux années que tu fais partie de la structure « U19 B'twin Racing Team », quels en sont les avantages ?
Tout d'abord, je bénéficie d'un vélo avec une belle paire de roues carbone et un pédalier équipé d'un capteur de puissance. Ensuite, je réalise des stages dans lesquels nous avons des formations : sur l'alimentation, le sommeil, réalisée par David GIRAUD ou encore sur la puissance, réalisée par Nicolas BOISSON. Ce dernier est également mon entraineur personnel, il effectue mes plans d'entraînement basés sur le suivi de la performance avec un capteur de puissance. Ce sont des avantages indéniables pour améliorer mes performances ! Sans oublier que cette structure met un accent important sur le double projet  scolaire/sportif.  A titre d’exemple, si nous n’avons pas un bon bulletin scolaire nous pouvons être sanctionnés.
 
A côté de ça, tu es fidèle à l’UV Poitiers depuis tes débuts ; ce club est important pour toi n’est-ce pas ?
Oui bien sûr ! Cela fait un bout de temps que je suis licencié dans ce club alors forcément j'y suis attaché. Le club réalise beaucoup de choses pour les coureurs  grâce à une équipe dynamique autour de Philippe FOUSSARD, notre président. Il y a une super ambiance dans l'équipe Junior avec Valentin COITEUX, Baptiste TRICHOT, Clément BRAUD et des Juniors 1 prometteurs comme Romain BRET, Aurélien GUYON, Paul GUILBEAU ou encore Bastien COLAS.
 
Enfin, quelle est la course ou l’épreuve que tu rêves de gagner un jour ?
Si un jour j'ai la chance de passer professionnel, je rêverais de gagner le Tour des Flandres.
 
Et ton rêve pour les années futures, en cyclisme ou en dehors ?
Je souhaite poursuivre sérieusement mon double projet : continuer et réussir mes études et si un jour j'ai l'opportunité de passer professionnel, tant mieux.
 

Commentaires

Nh'ésitez pas à laisser votre avis
(aucun)
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer